Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression

Non, les logements publics ne sont pas toujours abordables !

Alter Échos n° 361 27 mai 2013 Alter Échos

A Bruxelles, le marché locatif privé n’a pas l’apanage des loyers élevés. Le cas du CPAS de la Ville de Bruxelles. Une carte blanche signée RBDH.
Dans le secteur public aussi, on trouve des logements loués à des prix proches, voire équivalents à ceux du marché privé. Des choix politiques privilégiés par certaines communes bruxelloises, mais aussi plus étonnamment par certains CPAS. Parmi ces bailleurs publics, il en est un dont la gestion immobilière nous interpelle particulièrement, c’est le CPAS de la Ville de Bruxelles.
Avec près de 2000 logements locatifs et des investissements immobiliers...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

En savoir plus

A Bruxelles, le marché locatif privé n’a pas l’apanage des loyers élevés. Le cas du CPAS de la Ville de Bruxelles. Une carte blanche signée RBDH.
Dans le secteur public aussi, on trouve des logements loués à des prix proches, voire équivalents à ceux du marché privé. Des choix politiques privilégiés par certaines communes bruxelloises, mais aussi plus étonnamment par certains CPAS. Parmi ces bailleurs publics, il en est un dont la gestion immobilière nous interpelle particulièrement, c’est le CPAS de la Ville de Bruxelles.
Avec près de 2000 logements locatifs et des investissements immobiliers...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A la Une