Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Social

Le social, c’est dans la tête

Alter Échos n° 429-430 27 septembre 2016 Julie Luong

Rien de plus singulier, rien de plus intime que la souffrance psychologique. Pourtant, le contexte social dans lequel elle s’arrime n’est jamais indifférent. Tel est le point de départ des pratiques communautaires en santé mentale dont le SSM bruxellois Le Méridien est l’un des plus actifs représentants.
En cette matinée de rentrée, c’est le temps de la «pause-café» à Saint-Josse. Autour d’une table garnie de croissants et de douceurs orientales, Nathalie Thomas, psychologue au SSM (Service de santé mentale) Le Méridien, et trois de ses collègues se réunissent avec une petite dizaine de femmes...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

En savoir plus

Rien de plus singulier, rien de plus intime que la souffrance psychologique. Pourtant, le contexte social dans lequel elle s’arrime n’est jamais indifférent. Tel est le point de départ des pratiques communautaires en santé mentale dont le SSM bruxellois Le Méridien est l’un des plus actifs représentants.
En cette matinée de rentrée, c’est le temps de la «pause-café» à Saint-Josse. Autour d’une table garnie de croissants et de douceurs orientales, Nathalie Thomas, psychologue au SSM (Service de santé mentale) Le Méridien, et trois de ses collègues se réunissent avec une petite dizaine de femmes...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A la Une