Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression

Le logement public s'active dans le passif

Alter Échos n° 371-372 6 décembre 2013 Jacques Remacle

Les logements sociaux et publics sont de plus en plus construits à la sauce passive. Une avancée, sans aucun doute. Mais les débats autour de leur coût et de l'accompagnement qu'ils nécessitent sont-ils vraiment clos ?

Sebastian Moreno-Vacca, architecte du bureau A2M se targue d'être le champion du logement passif. « Au bureau, on ne fait que ça. On en a construit 18 ! », claironne-t-il. Pour lui, Bruxelles est fort en avance. « Avec Hanovre et le Tyrol », précise-t-il. À Bruxelles, toute nouvelle construction publique doit être conçue sur le standard passif depuis 2012. Cette règle sera éten...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A la Une