Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Social

Le centre pour toxicomanes au bord de l’asphyxie

Alter Échos n° 362 14 juin 2013 Sandrine Warsztacki

Le centre Transit est menacé de fermeture pour raisons financières. Si une solution n'est pas dégagée d'ici octobre, les centaines de toxicomanes qui y trouvent refuge chaque année seront livrés à leur sort
Quelques chiffres suffisent à se convaincre de l'enjeu. En 2012, Transit1, centre d'accueil et d'hébergement pour usagers de drogues, a pris en charge 8835 nuitées. Ce qui représente 632 patients différents, dont 284 nouveaux dossiers. Depuis l'ouverture en 1995, les usagers de drogues sont chaque année plus nombreux à frapper à la porte de ce centre qui propose, 24 h/24 h et 7 jours sur 7,...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Le centre Transit est menacé de fermeture pour raisons financières. Si une solution n'est pas dégagée d'ici octobre, les centaines de toxicomanes qui y trouvent refuge chaque année seront livrés à leur sort
Quelques chiffres suffisent à se convaincre de l'enjeu. En 2012, Transit1, centre d'accueil et d'hébergement pour usagers de drogues, a pris en charge 8835 nuitées. Ce qui représente 632 patients différents, dont 284 nouveaux dossiers. Depuis l'ouverture en 1995, les usagers de drogues sont chaque année plus nombreux à frapper à la porte de ce centre qui propose, 24 h/24 h et 7 jours sur 7,...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Aller plus loin

Le centre Transit est menacé de fermeture pour raisons financières. Si une solution n'est pas dégagée d'ici octobre, les centaines de toxicomanes qui y trouvent refuge chaque année seront livrés à leur sort
Quelques chiffres suffisent à se convaincre de l'enjeu. En 2012, Transit1, centre d'accueil et d'hébergement pour usagers de drogues, a pris en charge 8835 nuitées. Ce qui représente 632 patients différents, dont 284 nouveaux dossiers. Depuis l'ouverture en 1995, les usagers de drogues sont chaque année plus nombreux à frapper à la porte de ce centre qui propose, 24 h/24 h et 7 jours sur 7,...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A propos de l'auteur

Sandrine Warsztacki

Sandrine rêvait de devenir glaciologue. Ou marchand de glaces. Elle a fini par vendre des articles sur papier glacé. Parce qu’elle a plus la bosse des lettres que des maths, Sandrine a étudié le journalisme et l’anthropologie à l'ULB. Aujourd’hui, Sandrine est rédactrice en chef d'Alter Échos. Pour elle, le social, c’est «un ensemble de travailleurs bien plus courageux qu’elle qui se battent au quotidien pour un monde plus juste». Et l’info, ce sont «des lignes qui peuvent parfois changer le cours des événements». Son héros : Jack London. sandrine [dot] warsztacki [at] alter [dot] be

A la Une