Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression

L'alcool, les jeunes, la pub : petit cocktail détonnant

Alter Échos n° 358 19 avril 2013 Cédric Vallet

Univers Santé1 constate que les jeunes ont changé d'attitude vis-à-vis de l'alcool. Plus qu'avant, ils valoriseraient l'ivresse et adopteraient des comportements à risque. Pour Martin de Duve, directeur de l'association, la publicité est en partie responsable de cette situation
Alter Echos : Pouvez-vous nous expliquer pourquoi Univers santé s'est intéressé à la problématique de l'alcool chez les jeunes ?Martin de Duve : C'est en 2003 qu'Univers santé a créé un groupe de travail constitué de onze associations pour se pencher sur ce thème. A l'époque, bien peu de structures s'en préoccupaient. U...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Univers Santé1 constate que les jeunes ont changé d'attitude vis-à-vis de l'alcool. Plus qu'avant, ils valoriseraient l'ivresse et adopteraient des comportements à risque. Pour Martin de Duve, directeur de l'association, la publicité est en partie responsable de cette situation
Alter Echos : Pouvez-vous nous expliquer pourquoi Univers santé s'est intéressé à la problématique de l'alcool chez les jeunes ?Martin de Duve : C'est en 2003 qu'Univers santé a créé un groupe de travail constitué de onze associations pour se pencher sur ce thème. A l'époque, bien peu de structures s'en préoccupaient. U...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A propos de l'auteur

Cédric Vallet

Cédric nous vient tout droit du Sud… de la France, de Montpellier précisément. D’ailleurs, s’il ne devait pas travailler, il passerait son temps à jouer à la pétanque. Avec son collègue Julien Winkel, il forme le « pôle excellence » de la rédaction d’Alter Échos. Ce qui explique que son héros, c’est ledit Julien Winkel, dans ses grands jours. Doté d’un sens de l’humour bien aiguisé dont il fait souvent montre dans ses papiers, Cédric nous définit le social comme un bolo au Verschueren ; « ça n’existe plus mais c’était « social ». Il pratique le journalisme pour contredire tout le monde, tout le temps, à commencer par lui-même. cedric [dot] vallet [at] alter [dot] be

A la Une