Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression

L’accompagnement post-institutionnel (API) des mineurs

Alter Échos n° 347 18 octobre 2012 Gilda Benjamin

Si le placement des jeunes en IPPJ ou en centre fermé n’est qu’une parenthèse, espérée par tous comme la plus courte possible, il n’est pas questionde les laisser livrés à eux-mêmes une fois la peine terminée. Etablir un nouveau projet de vie reste le meilleur garant d’un avenir plus apaisé.Les services d’accompagnement post-institutionnel des mineurs (API) ont été généralisés dans toutes les IPPJ en 2002. L’Aide à la Jeunesse amis au point tout un syst&eg...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A la Une