Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Migration
Les banques, hors la loi en refusant l’ouverture de comptes à des demandeurs d’asile ou des sans-papiers ?

Demandeurs d’asile: leurre des comptes

Alter Échos n° 451 26 septembre 2017 Pierre Jassogne

Bien qu’il s’agisse d’une obligation légale, certaines banques refusent d’ouvrir un compte aux demandeurs d’asile. Pourtant, ce service financier est primordial pour les aider à s’intégrer et à couvrir les besoins essentiels de leur vie quotidienne.

Fabienne (*) est tutrice d’un jeune demandeur d’asile syrien. En prenant rendez-vous avec diverses banques pour lui ouvrir un compte bancaire, les déconvenues se sont rapidement enchaînées. «Dès le départ, en m’adressant aux guichets, on m’a répondu que cela allait être très compliqué, ne serait-ce que pour avoir un rendez-vous. Chez ING, le doc...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

En savoir plus

Bien qu’il s’agisse d’une obligation légale, certaines banques refusent d’ouvrir un compte aux demandeurs d’asile. Pourtant, ce service financier est primordial pour les aider à s’intégrer et à couvrir les besoins essentiels de leur vie quotidienne.

Fabienne (*) est tutrice d’un jeune demandeur d’asile syrien. En prenant rendez-vous avec diverses banques pour lui ouvrir un compte bancaire, les déconvenues se sont rapidement enchaînées. «Dès le départ, en m’adressant aux guichets, on m’a répondu que cela allait être très compliqué, ne serait-ce que pour avoir un rendez-vous. Chez ING, le doc...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Pssssttt, cher.chère visiteur.euse du site d’Alter Échos !!!

Sache que ta présence sur notre site nous réjouit. Sache aussi que nous sommes heureux que vous soyez si nombreux.ses à nous suivre sur le web. Nous avons choisi de mettre en accès libre une grande partie de nos articles … pour le partage & pour répondre à notre mission d’éducation permanente. Mais produire une information de fond & de qualité implique un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous à nos revues !

A la Une