Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Emploi
La gare désaffectée de Poix-Saint-Hubert deviendrait en septembre 2017 un «espace de travail et d’événements partagés».

Coworking rural: bosser au vert?

Alter Échos n° 434 30 novembre 2016 Julie Luong

Révolution numérique et mutations du travail obligent, les espaces de travail partagé sont désormais présents dans tous les grands centres urbains. Ici et là, des initiatives tentent d’étendre le concept en milieu rural. Une Arcadie?

La servitude volontaire a de multiples visages. Comme de s’obliger à aller travailler dans un bureau payant quand on pourrait le faire tranquillement chez soi, le chat sur les genoux et les pieds nus. Voilà pour le point de vue minoritaire. Un autre discours, beaucoup plus en vogue chez les entrepreneurs et les politiques, tend au contraire à prouver que les es...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Révolution numérique et mutations du travail obligent, les espaces de travail partagé sont désormais présents dans tous les grands centres urbains. Ici et là, des initiatives tentent d’étendre le concept en milieu rural. Une Arcadie?

La servitude volontaire a de multiples visages. Comme de s’obliger à aller travailler dans un bureau payant quand on pourrait le faire tranquillement chez soi, le chat sur les genoux et les pieds nus. Voilà pour le point de vue minoritaire. Un autre discours, beaucoup plus en vogue chez les entrepreneurs et les politiques, tend au contraire à prouver que les es...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Aller plus loin

Révolution numérique et mutations du travail obligent, les espaces de travail partagé sont désormais présents dans tous les grands centres urbains. Ici et là, des initiatives tentent d’étendre le concept en milieu rural. Une Arcadie?

La servitude volontaire a de multiples visages. Comme de s’obliger à aller travailler dans un bureau payant quand on pourrait le faire tranquillement chez soi, le chat sur les genoux et les pieds nus. Voilà pour le point de vue minoritaire. Un autre discours, beaucoup plus en vogue chez les entrepreneurs et les politiques, tend au contraire à prouver que les es...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A la Une