Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Autres secteurs

Annie Devos au rythme de la «désistance»

Alter Échos n° 412 4 novembre 2015 Pierre Gilissen

Directrice générale des maisons de justice, Annie Devos livre un travail titanesque pour que les besoins des justiciables soient maintenus et étendus au-delà des transferts institutionnels.Alter Échos: Les maisons de justice «héritent» d’une situation difficile vu l’architecture institutionnelle et judiciaire de notre pays. Est-ce que cela remet en cause votre travail?Annie Devos: Depuis 2011, on est dans cette réforme de l’État et cela prendra encore du temps pour être à nouveau en situation stable. Nos missions sont assurées comme par le passé avec la même qualité. On travaille dans un nouve...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Directrice générale des maisons de justice, Annie Devos livre un travail titanesque pour que les besoins des justiciables soient maintenus et étendus au-delà des transferts institutionnels.Alter Échos: Les maisons de justice «héritent» d’une situation difficile vu l’architecture institutionnelle et judiciaire de notre pays. Est-ce que cela remet en cause votre travail?Annie Devos: Depuis 2011, on est dans cette réforme de l’État et cela prendra encore du temps pour être à nouveau en situation stable. Nos missions sont assurées comme par le passé avec la même qualité. On travaille dans un nouve...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A la Une