Alter Echos : Rebondir sur l'innovation sociale L'actualité sociale, avec le décodeur

alterecho-banner-abonnement

Banners_FB


  • capture-decran-2016-11-30-a-15-39-54
  • Loi Peeters : gifle pour les travailleurs?

    Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

    La Loi Peeters? «Une législation du travail moderne [qui] permet de mieux concilier travail, famille, soins et formation.» C’est le ministre qui le dit. La perception des syndicats diffère légèrement. 

    Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

banniere_drogue


single-alter-echos.php

Virage bancaire, un compte à vue à la fois

bank
  • 432
  • Par  Agence Alter
Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Depuis l’annonce maladroite des nouvelles «ambitions» d’ING, les réactions politiques et citoyennes nous semblent modestes par rapport à l’enjeu de société que soulève le projet du groupe bancaire. Comment peut-on accepter que, lorsque les banques sont en difficulté, l’État et les contribuables doivent intervenir pour préserver l’emploi et l’épargne des Belges, mais qu’une banque qui a accumulé plus de 10 milliards d’euros de bénéfice sur les 10 dernières années, une banque qui se définit elle-même comme un «groupe solide, ambitieux et sain», décide de supprimer un tiers de ses emplois en Belgique sans autre motif que la volonté d’augmenter les dividendes de ses actionnaires?

La collectivisation des pertes et la privatisation des profits ne sont pas acceptables. Nous sommes fatigués de ces méthodes et désirons les refuser avec force. L’argent levé par l’Agence, pour mener à bien ses missions, ne peut servir de tels intérêts. Nous souhaitons que nos moyens financiers servent à la construction d’une société plus juste et plus soucieuse de son environnement proche. Ils doivent servir à créer de l’emploi et de l’activité, ici, en Belgique.

L’Agence Alter avait des comptes chez ING pour des raisons historiques et géographiques. Nous savions bien, et le rapport de Fairfin le montrait chaque année, qu’ING n’était pas la meilleure des banques. Mais elle n’était pas non plus la pire, et changer semble toujours difficile. Aujourd’hui, nous souhaitons mettre un terme à notre relation avec cette banque, dont nous ne partageons plus aucune valeur. Nous avons donc pris la décision de fermer tous nos comptes chez ING. Nous désirons continuer à travailler avec nos autres partenaires financiers: Triodos pour nos comptes et Crédal pour notre ligne de crédit. Il s’agit de structures financières éthiques, solides et durables.

«La banque du futur est celle qui relèvera avec succès les défis du secteur, et qui répondra aux nouveaux besoins de ses clients, toujours plus informés et connectés.» Voilà la vision qui a conduit le CEO d’ING Belgique à supprimer plus de 3.000 emplois dans les prochaines années! À nos yeux, la banque du futur n’est pas celle qui licencie à tour de bras pour aborder le virage numérique. La banque du futur est celle qui donne du sens à l’argent, et contribue à une société où chacun peut développer les projets qui lui sont chers et qui participent à plus de justice sociale, économique et environnementale.

L’Agence Alter est une modeste asbl. Notre virage bancaire est un coup d’épée dans l’eau. Mais si tous les citoyens se mobilisent, nous pourrons changer ce monde, un compte à vue à la fois.

 

Par Thomas Vercruysse et Thibault Leroy, directeurs de l’Agence Alter

Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook
sidebar fil info
Avec le soutien de
 
  • Agence Alter 57, rue Guillaume Tell – 1060 Bruxelles
  • Téléphone : +32 2 541 85 20
  • © Alter 2014