Alter Echos : Rebondir sur l'innovation sociale L'actualité sociale, avec le décodeur

alterecho-banner-abonnement

Banners_FB


  • capture-decran-2016-11-30-a-15-39-54
  • Loi Peeters : gifle pour les travailleurs?

    Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

    La Loi Peeters? «Une législation du travail moderne [qui] permet de mieux concilier travail, famille, soins et formation.» C’est le ministre qui le dit. La perception des syndicats diffère légèrement. 

    Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

banniere_drogue


single-alter-echos.php

Édito

Pas à pas, les référents sociaux tracent leur voie

  • 363
  • Par Thomas Lemaigre
Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Depuis deux ans en Wallonie, les sociétés de logement de service public (SLSP) se dotent l’une après l’autre d’un référent social, en quelque sorte un coordinateur social de la gestion locative. Un programme régional les y incite par appels à projets successifs, et la Société wallonne du logement (SWL) encadre et anime le réseau de ces nouveaux professionnels. Un dispositif qui se construit pas à pas, et qui continuera encore à mûrir.

C’est donc un work in progress dont nous allons ici dresser le portrait. Mais y a-t-il vraiment de quoi y consacrer un numéro tout entier ?

L’accompagnement social dans le logement est issu de pratiques associatives parues dans les années 80. Un de ses points forts est le fait de nouer des collaborations avec des tas d’acteurs du social – insertion, jeunesse, CPAS, surendettement, santé, éducation permanente, ou associations pour le droit au logement. Ce sera notre premier angle : décoder comment se monte ce travail en réseau, ce qu’il permet, etc., sachant que les objectifs sur papier sont ambitieux et qu’ils reposent tous sur la tête d’une personne par société de logement – deux dans les plus grosses.

Le dispositif référent social, ce sont aussi 68 dynamiques locales, toutes singulières, toutes en tension entre enthousiasme et obstacles à surmonter. Car si les premiers bilans semblent très positifs, les défis sont nombreux, allant de la stabilisation des personnes en poste à la prise en compte de leur action, et des problèmes et demandes qu’ils ne manquent pas de faire remonter, par les autres services des sociétés. Cette diversité – dans le rapport avec les locataires, dans les « cultures » des sociétés, la manière dont elles se sont appropriées les réformes successives du secteur, etc. –, vous la découvrirez avec nous.

Ce n’est donc pas moins de 18 référents sociaux sur la quarantaine en poste que vous vous apprêtez à rencontrer. Ecoutez-les, ils sont en train de transformer le logement public en un acteur social à part entière, place indispensable que tant d’organisations de terrain, parfois depuis bien longtemps, le supplient d’occuper.

Thomas Lemaigre

Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook
sidebar fil info
Avec le soutien de
 
  • Agence Alter 57, rue Guillaume Tell – 1060 Bruxelles
  • Téléphone : +32 2 541 85 20
  • © Alter 2014