Alter Echos : Rebondir sur l'innovation sociale L'actualité sociale, avec le décodeur

alterecho-banner-abonnement

Banners_FB


  • capture-decran-2016-11-30-a-15-39-54
  • Loi Peeters : gifle pour les travailleurs?

    Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

    La Loi Peeters? «Une législation du travail moderne [qui] permet de mieux concilier travail, famille, soins et formation.» C’est le ministre qui le dit. La perception des syndicats diffère légèrement. 

    Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

banniere_drogue


single-alter-echos.php

Carte blanche

L’informatique, un prétexte pour rassembler les âges

  • 369
  • Par Alter Échos 
Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

L’asbl Assembl’âge constate un déficit des liens entre les différentes générations. L’association propose de pallier ce manque au travers d’outils qui rassemblent.

« Les jeunes et les personnes âgées pensent qu’ils sont trop différents pour établir des liens sociaux, alors qu’en réalité, ils ne sont pas si différents ». Ce constat est posé par Thaïs Sander, directrice-animatrice de l’asbl Assembl’âges et présente à BruXitizen. Elle parle de son asbl avec enthousiasme. En collaboration avec différentes organisations du secteur public, telles que le CPAS, les écoles et les maisons de repos, l’association s’est trouvé un terrain d’action privilégié.

L’objectif ? Proposer des contacts réguliers entre jeunes et moins jeunes pour recréer du lien intergénérationnel. Comment ? Au moyen d’activités ludiques et variées comme, par exemple, l’informatique. Les personnes du troisième âge ont souvent du mal à y voir clair avec les nouvelles technologies. C’est là que les jeunes entrent en scène.

Jeunes et seniors en binôme

À la suite d’une demande du centre scolaire « Les Tournesols » à Anderlecht, Assembl’âges a organisé l’an passé des rencontres entre les jeunes de deuxième secondaire et les résidents du Home Van Hellemont. Elles se sont clôturées en juin 2013. Leur but : faire travailler les jeunes et les vieux en binôme sur des thèmes variés comme la gastronomie ou encore la musique. L’informatique a remporté un vif succès : « Les jeunes étaient appelés à initier leurs aînés à l’utilisation d’outils tels que Gmail, Word, Skype ou Excel ». Pour ces jeunes, « c’était passer du rôle de l’élève à celui du professeur et c’était valorisant », comme le souligne Thaïs.

« Au début, les jeunes étaient assez surpris, mais après une ou deux rencontres, ils sont devenus parties prenantes et ont mené le projet jusqu’au bout ». Mais de fil en aiguille, avec patience et persévérance, l’outil informatique s’est peu à peu effacé au profit d’une complicité et d’un rapprochement entre les participants. Les jeunes ont pu développer une vraie relation qui s’est prolongée au-delà des activités pour ceux qui vivaient dans le même quartier.

Une expérience humaine

Nathalie Cluysen, éducatrice du centre scolaire « Les Tournesols », a particulièrement apprécié ce partenariat avec Assembl’âges : « Ce qui était intéressant, c’était de voir la faculté des adolescents de se mettre au niveau des plus âgés et vice versa », explique-t-elle.
Grâce à YouTube, les élèves ont pu faire découvrir leurs goûts musicaux et, en retour, en apprendre plus sur l’univers musical de leurs aînés.

Nathalie souligne que ces relations ont été très enrichissantes pour une grande partie des jeunes : « La plupart de nos élèves, habitant à Anderlecht, sont d’origine étrangère et vivent à Bruxelles avec peu de contacts avec la famille élargie. Pour ces jeunes, aller à la rencontre de ces personnes âgées, c’était comme découvrir une Mamy ou un Papy ». L’éducatrice rajoute que les dernières séances ont même permis à certains des échanges de cadeaux ou d’adresses e-mails pour rester en contact. À la fin du programme, les résidents du Home Van Hellemont se sont rendus dans l’établissement scolaire pour une activité de clôture : « Ils avaient tous composé des textes et les ont lus devant tout le monde. C’était très touchant. »

Ce rapprochement de personnes d’âges éloignés est à la fois un enrichissement via les échanges d’expériences de vie de chacun, et une manière pour les plus âgés de renouer avec la vie active et de conserver une certaine autonomie. En somme, une bonne manière de redonner une place aux jeunes et aux générations qui les ont formés.

Charline Cauwe et Elisabeth Binard

Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook
sidebar fil info
Avec le soutien de
 
  • Agence Alter 57, rue Guillaume Tell – 1060 Bruxelles
  • Téléphone : +32 2 541 85 20
  • © Alter 2014