Alter Echos : Rebondir sur l'innovation sociale L'actualité sociale, avec le décodeur

alterecho-banner-abonnement

Banners_FB


  • capture-decran-2016-11-30-a-15-39-54
  • Loi Peeters : gifle pour les travailleurs?

    Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

    La Loi Peeters? «Une législation du travail moderne [qui] permet de mieux concilier travail, famille, soins et formation.» C’est le ministre qui le dit. La perception des syndicats diffère légèrement. 

    Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

banniere_drogue


single-alter-echos.php

Édito

Du « X » wallon à une série sur le chômage, il n’y a qu’un pas

  • 365
  • Par Julien Winkel
Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Lorsque vous lirez ces lignes, cela fera déjà quelques jours que l’humoriste Dominique Watrin en aura lancé une bien bonne sur les ondes de « La Première » radio. Au cours de l’émission « On n’est pas rentré » du 9 septembre 2013, le chroniqueur a en effet trouvé un usage pas si bête que cela pour les 120 millions d’euros octroyés par l’Union européenne à la Belgique afin de lutter contre le chômage des jeunes : créer un film porno wallon, ou les croupes des actrices seraient labellisées blanc-bleu belge ». Quant aux rôles de jeunes premiers, Watrin les imaginait tenus par de frais sidérurgistes du cru, bien au fait des bassins wallons.

Si ce billet nous a bien fait rire malgré son côté scabreux, il nous a aussi fait penser à une autre information qui nous était arrivée en provenance de la RTBF (et d’Actiris, soyons de bon compte), au rayon emploi, il y a quelques mois de cela. Souvenez-vous, c’était début juillet, moment où la douce indolence des étés tropicaux belges commençait tout doucement à vous gagner. Quelques quotidiens s’étaient fait l’écho, dans leurs éditions web, d’une initiative pour le moins amusante : la création d’une émission de téléréalité appelée à être diffusée sur la RTBF. Son nom : « Je veux ce joooooob ». Son principe : permettre à plusieurs candidats de trouver le job idéal.

Franchement, à l’instar du porno wallon, on a d’abord cru à une blague. D’autant qu’Actiris semblait aussi empêtré dans l’affaire, dans un rôle de guest-star pour le moins particulier. Le service régional était censé avoir diffusé l’appel à candidature auprès de sa base de données de demandeurs d’emploi. Et puis au fil des heures, on s’est rendu compte que tout cela était vrai… On ne fera la morale à personne, d’autant que le projet semble suspendu pour l’heure. Chacun se débrouille comme il peut finalement. Mais bon, dans une région comme Bruxelles où le taux de chômage flirte avec les 20% – ou les dépasse carrément – depuis des années, une idée comme celle-là en dit long sur le désespoir de certains face à la situation. Et sur le manque de solutions.

Aussi, pour ne pas virer cynique et suivre le mouvement, Alter Échos a décidé de se lancer à son tour dans le format audiovisuel centré sur l’emploi : la série. Mais sous forme d’articles bien sûr. Dédiée au chômage, elle se penchera sur les convulsions qui agitent ce dossier depuis des années. Enjeux, acteurs anciens et nouveaux, on essaiera d’y voir clair. Et on vous promet de revenir sur « Je veux ce joooooob », si d’aventure le projet devait être réactivé à la faveur de l’engourdissement hivernal. Allez, tous ensemble: « Je veux cette sériiiiie » !

PS: Si le cœur vous en dit, voici le lien vers le podcast de l’émission d’ « On est pas rentré » du 9 septembre 2013. Le billet de Dominique Watrin débute vers 2080 : http://www.rtbf.be/radio/player/lapremiere?id=1851801&e=

Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook
sidebar fil info
Avec le soutien de
 
  • Agence Alter 57, rue Guillaume Tell – 1060 Bruxelles
  • Téléphone : +32 2 541 85 20
  • © Alter 2014