Alter Echos : Rebondir sur l'innovation sociale L'actualité sociale, avec le décodeur

alterecho-banner-abonnement

Banners_FB


  • capture-decran-2016-11-30-a-15-39-54
  • Loi Peeters : gifle pour les travailleurs?

    Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

    La Loi Peeters? «Une législation du travail moderne [qui] permet de mieux concilier travail, famille, soins et formation.» C’est le ministre qui le dit. La perception des syndicats diffère légèrement. 

    Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

banniere_drogue


single-alter-echos.php

Éditofil-infos

Carte d’identités

jeunes et identités © Lison de Ridder
  • 431
  • Par  Agence Alter
Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Bienvenue à Cureghem ! À l’occasion de l’édition 2016 de BruXitizen, qui s’associe cette année au Festival des Libertés, Alter a choisi de vous emmener en promenade dans un de ces quartiers qui, à l’instar de Molenbeek, n’ont pas bonne presse. Un quartier sur lequel les journalistes en herbe de l’Alter Médialab, le projet de journalisme participatif de l’Agence, tenteront d’apporter un nouvel éclairage.

Ce quartier d’Anderlecht est souvent pointé pour ses carences : manque d’emploi, de propreté, de logements, de sécurité, d’espaces verts, d’ouverture. Ce quartier du « croissant pauvre » ne manque pourtant pas de richesses! Entre les abattoirs, le marché des voitures et les commerces multi-ethniques, son activité économique a de quoi impressionner. Véritable point d’entrée dans la ville pour de nombreux migrants, c’est aussi un quartier riche en couleurs où les espaces cultuels se partagent entre les synagogues, les mosquées et les nombreuses églises pentecôtistes où évangélistes qui éclosent dans les anciens entrepôts. Au vu de l’accélération des phénomènes migratoires, Cureghem est devenu, à son échelle, un véritable laboratoire des questions identitaires. L’identité peut être synonyme d’enfermement sur sa communauté, son quartier, sa rue. Mais à l’inverse du repli sur soi, elle peut aussi être vectrice d’estime de soi, ouvrir des espaces de liberté et de revendications politiques. Une dimension citoyenne occultée par les politiques sécuritaires de lutte contre le radicalisme mises en place dans l’urgence.

Cette année, Bruxitizen s’invite au Festival des Libertés dont la thématique porte sur les logiques d’urgence. Urgence et identité sont les thèmes qui réunissent Alter et BXL laïque. Quels sont les impacts des politiques publiques prises dans l’urgence sur les identités des jeunes ? Quelles sont les pistes pour faire de ces identités multiples une force, et non une désespérance ? Peut-on répondre à l’urgence tout en respectant, en réinventant nos identités? Nous vous attendons pour en débattre avec nous, le 26 octobre à 18 h au Théâtre national avec, au micro, nos étudiants de l’Alter Médialab.

Share on LinkedInShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook
sidebar fil info
Avec le soutien de
 
  • Agence Alter 57, rue Guillaume Tell – 1060 Bruxelles
  • Téléphone : +32 2 541 85 20
  • © Alter 2014